PMI fait évoluer ses principes de financement pour intégrer sa stratégie de transformation

Le groupe Philip Morris International (PMI), le fabricant des cigarettes Marlboro et leader mondial de l’industrie du tabac, a annoncé la semaine dernière une évolution de ses principes de financement à la stratégie « sans fumée » du groupe, qui souhaite arrêter à terme la commercialisation de cigarettes, pour réorienter ses activités vers les alternatives à la cigarette, la santé et le bien-être.

« Afin de renforcer notre engagement et de mieux démontrer aux personnes en position de responsabilité le sérieux des ambitions de notre stratégie sans fumée (smoke free), nous voulons coupler nos priorités durables à nos financements », a indiqué le directeur financier de PMI, Emmanuel Babeau, dans un communiqué du groupe.

L’évolution des principes de financement du groupe Philip Morris inclut la totalité des instruments financiers de la multinationale, qu’il s’agisse des capitaux d’emprunt ou des marchés de l’emprunt, mais également des « placements privés, de la dette, et tout autre instrument financier pertinent ». « La transformation de notre entreprise est intrinsèquement liée à notre durabilité et à notre stratégie d’entreprise », a précisé Jennifer Motles, la directrice du développement durable de PMI.

« Dans la mesure où notre principale problématique vient des produits que nous vendons, seule une transformation radicale peut contribuer avec succès à ce que PMI devienne une entreprise plus durable », a ajouté Jennifer Motles, en référence à l’ambition affichée par PMI de faire évoluer à moyen-terme son modèle économique pour ne plus commercialiser de cigarettes.

Cette stratégie, baptisée « Smoke Free Future », et initiée depuis 2016 vise à faire du groupe une entreprise spécialisée dans les alternatives à la cigarette, à l’image de son dispositif de tabac à chauffer Iqos qui est, selon PMI de 90% à 95% moins nocif que la cigarette, mais également dans l’accompagnement médical des fumeurs et anciens fumeurs.

A ce titre, PMI a annoncé au cours de l’été le rachat du groupe danois Fertin Pharma, spécialiste des substituts tabagiques, pour plus de 800 millions de dollars, et a fait une offre de rachat de plus de 1,2 milliard de dollars pour le groupe britannique Vectura, leader mondial des médicaments inhalés.

L’objectif de PMI est de parvenir d’ici 2025 à générer plus de la moitié de ses revenus nets avec ses produits sans fumée (23% en 2020), à commercialiser ses produits dans plus de 100 pays (64 actuellement), mais également d’arrêter la commercialisation de cigarettes dans certains marchés comme la Grande-Bretagne et le Japon, d’ici 2030.

Nicolas

Trader à mes heures perdues, je dévore le monde de la finance sans faim. Je m'intéresse aux cryptos, à l'investissement locatif, au forex. J'espère par l'intermédiaire de mes avis financiers vous apporter l'information qui vous fait défaut sur le sujet ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *