Repenser l’expérience d’épargne en ligne pour les particuliers et les professionnels

Les blocages de COVID-19 ont déclenché une énorme augmentation des économies. Rien qu’en juin 2021, les ménages ont déposé 9,8 milliards d’euros supplémentaires auprès des banques et des sociétés de crédit immobilier. En 2020, le taux d’épargne des ménages, le pourcentage du revenu disponible des ménages mis de côté, a grimpé à 16,3 %.

Ce bond a été attribué en partie aux opportunités de dépenses réduites à la suite de fermetures dans les loisirs, l’hôtellerie et la vente au détail ; et à l’incertitude économique incitant les citoyens à constituer un coussin d’épargne.

Dans cet environnement, les banques et les sociétés de crédit immobilier n’ont d’autre choix que d’innover, en concevant différentes caractéristiques et avantages des produits dans leurs offres bancaires numériques, plutôt que de se concentrer sur le taux global.

Répondre aux attentes numériques

En parallèle, COVID-19 a accéléré l’adoption par les clients des applications bancaires mobiles et des services bancaires numériques à travers le monde.  La transformation bancaire avance à grands pas.

Voici une vidéo parlant de l’épargne durant la période de crise :

Une enquête américaine montre que 53 % des consommateurs  qui effectuent aujourd’hui des opérations bancaires numériques sont passés à la banque numérique à la suite de la pandémie, adoptant la vitesse, la sécurité, la sûreté et la commodité du numérique. Un peu plus d’un cinquième (21 %) des consommateurs américains considèrent une application bancaire mobile facile à utiliser comme l’avantage le plus important offert par leur institution financière.

Alors que les consommateurs se tournent massivement vers les solutions numériques, l’espace d’épargne est de plus en plus encombré de concurrents. Les principaux fournisseurs de services financiers doivent réévaluer leurs piles technologiques et trouver les meilleurs outils et fonctionnalités pour satisfaire la demande des clients.

Renforcer son part de portefeuille

En observant ces changements rapides dans le comportement des consommateurs après COVID-19, il est clair que la transformation numérique pour les clients des épargnants électroniques doit être re-priorisée pour capturer une plus grande part de portefeuille (SoW).

De nombreuses banques qui génèrent une croissance des dépôts supérieure à la moyenne investissent dans la technologie.

Les principales priorités sont : une intégration plus rapide et plus transparente des clients ; un meilleur accès à l’information financière ; transparence améliorée; et un traitement plus rapide des transactions. Également sur la liste : une authentification d’identité plus sécurisée et une meilleure prise en charge du cycle de vie du client. Le type d’interactions qui empêchera les clients d’emporter leur portefeuille ailleurs doit tenir compte des données démographiques, des besoins, des préférences et des zones géographiques, avec une messagerie sur mesure, personnalisée et pertinente.

C’est ainsi que les banques saisissent ces opportunités pour augmenter leurs revenus, aider les clients à résoudre leurs problèmes financiers individuels et approfondir et consolider la fidélité à long terme. C’est également ainsi que les organisations deviennent la principale institution financière pour un plus grand nombre de clients.

Laura M.

Diplôme de comptable en poche, je vivote entre mission d'audit / contrôle financier et ma vie digitale. Mes billets sont avant tout là pour donner mon point de vue, mes éclairages et de vulgariser au maximum un secteur qui joue de son opacité selon moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.