Les banques doivent être au cœur de la vie quotidienne des consommateurs

Les banques vivent une épiphanie collective : le rôle traditionnel qu’elles jouent dans la vie de leurs clients, historiquement relégué au « back-office », doit changer. Pour rester compétitives à l’ère du numérique, les institutions financières doivent modifier leur rôle et déployer des offres qui les positionnent comme plus centrales et essentielles dans la vie quotidienne des consommateurs.  

Depuis la crise financière de 2008, les banques ont travaillé dur pour reconstituer leur capital afin de regagner la confiance des régulateurs et de créer des efficacités opérationnelles. Mais cette reconstruction a eu un coût pour l’innovation. En plus de la concurrence traditionnelle d’autres banques et entreprises comme PayPal, les banques sont confrontées à un changement radical dans leur ensemble concurrentiel d’un groupe de plus en plus fragmenté de banques « challenger » uniquement numériques et de fournisseurs « Achetez maintenant, payez plus tard ». Des centaines de banques numériques existent désormais, toutes dans le but de conquérir des parts de marché auprès des institutions financières existantes. 

Les banques doivent être pérennes pour être compétitives et fidéliser leurs clients

Les banques traditionnelles doivent combattre le feu par le feu et emprunter une démarche que les banques numériques utilisent pour rester compétitives. Autrement dit, offrir des services et des produits qui complètent parfaitement la vie quotidienne d’un client et font de la banque davantage un « partenaire de vie » qui aide les clients à améliorer leur bien-être financier à travers de multiples facettes. De cette façon, les banques peuvent augmenter la valeur qu’elles ajoutent et conjurer les menaces des banques challengers.

Voici une vidéo relatant l’évolution des banques :

Les challengers agiles comprennent ceci : ils ne considèrent pas simplement les clients comme des personnes à la recherche d’un endroit où stocker leur argent et visitent de temps en temps pour payer des factures ou vérifier un solde. Au lieu de cela, ces challengers numériques introduisent des fonctionnalités spécifiques, voire des produits entiers, adaptés à des publics spécifiques et répondant à leurs besoins spécifiques. Ils aident de manière proactive leurs segments cibles à être plus actifs dans la façon dont ils dépensent et gèrent leur argent, en s’intégrant dans la vie quotidienne des clients, plutôt que d’être strictement transactionnels. 

Des exemples de banques adoptant la bonne stratégie

Greenlight Financial est un bon exemple d’entreprise qui répond aux besoins des clients au-delà du rôle bancaire traditionnel. En un mot, Greenlight n’est pas seulement une banque, c’est une éducation financière pour les enfants. Dans le cadre d’une mission visant à donner aux parents les moyens d’élever des enfants financièrement intelligents, Greenlight permet aux parents de fournir à leurs enfants des cartes de débit, des comptes de placement et des outils d’éducation financière. 

Un autre excellent exemple est Capital One. Bien qu’elle ne soit certainement pas une start-up uniquement numérique, Capital One est l’une des banques les plus avant-gardistes qui intègre des fonctionnalités au-delà du back-office. D’une part, ils ont introduit Capital One Cafes. Ce ne sont pas seulement des succursales pour les tâches bancaires de base, ce sont des cafés où vous pouvez vous détendre, utiliser leur wifi pour travailler et siroter une boisson caféinée pour démarrer. 

Laura M.

Diplôme de comptable en poche, je vivote entre mission d'audit / contrôle financier et ma vie digitale. Mes billets sont avant tout là pour donner mon point de vue, mes éclairages et de vulgariser au maximum un secteur qui joue de son opacité selon moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.